mercredi 20 mars 2013

Le Dossier du Projet





Sommaire :


Notre Démarche 

Objectifs 

Contexte économique et social 

Le site du Puy de Dôme

Le Matériel 

Bureau et Membres de l’Association.

Une Marraine et un Parrain en or

Partenaires et Soutiens

Annexes



Notre projet fait suite à un ensemble d’éléments qui conduit notre association 
à vouloir acquérir du matériel adapté  pour permettre aux personnes à mobilité réduite de voler.

Nous allons, à travers ce dossier, vous présenter notre démarche. 
Puis, nous présenterons l’environnement, très favorable grâce au site de pratique 
et au contexte social mûr pour cette activité. 
Enfin, nous aborderons la question du matériel qui a été retenu pour réaliser ce projet.



Notre démarche :


Notre association regroupe entre autre des moniteurs de parapente. 
Ces pilotes sont des personnes expérimentées qui connaissent bien l’activité. 
Xavier Bazelle et Frédéric Bourgeade s’investissent au niveau professionnel 
mais aussi au niveau fédéral pour développer le parapente sur le site du puy de Dôme. 
Nous sommes conjointement élus au comité directeur de la ligue d’Auvergne de Vol Libre 
comme responsable de la commission handicap.



Investis depuis plusieurs années, nous sommes passionnés de vol et avons été plusieurs fois sensibilisés au vol handicapé. 

Pilote et instructeur ULM sur la base de Saint Gal sur Sioule (63) de 1997 à 2001, Xavier Bazelle a souvent eu l’occasion d’emmener des personnes à mobilité réduite en ULM pendulaire. Cette expérience l’a profondément marqué car elle donne une part de liberté grâce au vol.



Notre formation de moniteurs de parapente en 2004 et 2005 comportait déjà un module « vol handicapé » durant lequel nous avons réalisé nos premiers vols avec fauteuil. En 2006 et 2007, nos stages de moniteurs stagiaires nous ont permis de participer aux premiers stages «Handi’cage» avec l’école Thang Ka (Cantal). Ces stages expérimentaux s’adressaient à de futurs pilotes à mobilité réduite pour du parapente cagé (dérivé du parapente traditionnel). Depuis, nous avons réalisé de nombreux vols avec le public handicapé (mal voyants, handicapés mentaux). Néanmoins, l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite demande un matériel plus adapté. C’est pourquoi, en septembre 2011, nous avons souhaité améliorer nos compétences en procédant à un stage complet de formation au vol biplace avec des personnes à mobilité réduite.


Les événements qui ont suivi ont précipité notre projet. En effet, le Conseil Général du Puy de Dôme a répondu favorablement à notre demande. Il nous a conviés à une réunion de concertation pour l’aménagement des décollages Sud et Est du Puy de Dôme. Ces décollages ne sont pas encore adaptés pour la pratique du fauteuil. D’après la commission Hand’icare FFVL (Fédération Française de Vol Libre), le site du puy de Dôme présente certaines pentes très favorables au fauteuil, notamment en Ouest, Nord-Ouest et Nord (visite du 19 septembre 2011).



Enfin, la popularité du film « Intouchable » a encore appuyé notre projet. Ce film relate et montre du parapente biplace pour une personne tétraplégique. Le film ne présente pas de fauteuil dans le but d’être fidèle à la réalité historique. Mais la pratique actuelle se fait avec fauteuil, ce qui rend l’usage plus confortable et surtout plus sécuritaire. Le film « Intouchable » est l’un des trois films les plus populaires de l’histoire du cinéma français. L’impact est énorme. Sa diffusion a engendré une forte demande pour le parapente de la part du public à mobilité réduite pour cette activité. Même s’il y a réellement un effet de mode, on peut considérer que ce film permet de faire évoluer les mentalités face au handicap. Celui-ci sensibilise encore un peu plus à la nécessité de l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. Les choses évoluent vers la démocratisation.

Notre projet est donc d’acquérir du matériel adapté afin de pouvoir offrir du vol en parapente aux personnes à mobilité réduite. Mais, nous désirons dépasser et généraliser l’accès à ce matériel. Aujourd’hui, il n’y a pas de fauteuil de vol dans le puy de Dôme. La Loire et le Cantal disposent de ce matériel, mais leur acheminement est une contrainte trop importante compte tenu de l’incertitude météo et des disponibilités communes. Ainsi, l’objectif serait de posséder ce matériel sur le site même du puy de Dôme (site majeur du département) et de le rendre disponible pour toute la communauté libériste. Nous sommes déjà deux pilotes qualifiés chez Aerospeed et il existe quatre autres pilotes du site du puy de Dôme qualifiés pour voler en fauteuil. C’est donc dans un esprit de démocratisation et d’accessibilité maximum que nous élaborons ce projet.




Les objectifs sont multiples :



1 - Faire voler et initier au pilotage des personnes handicapées et accompagner au maximum celles qui voudraient s'inscrire dans une démarche d’apprentissage ;

2 - Mettre à disposition le fauteuil à tout biplaceur qualifié qui aurait une personne à mobilité réduite à faire voler ;

3 - Mettre à disposition le fauteuil et assister tout pilote handicapé autonome (titulaire du brevet de pilote) qui n'aurait pas de fauteuil personnel ;

4 - Entreposer le fauteuil à proximité du site de vol afin que chaque biplaceur puisse en disposer le plus facilement possible. Nous sommes actuellement en pourparler avec l’exploitant du train du puy de Dôme.

5 – Former des pilotes biplaces au pilotage des  fauteuils 




Contexte économique et social : 


L’achat de fauteuils spécifiques représente un investissement très important pour une structure associative. Il y a de multiples avantages à une telle acquisition :

- l’accès aux personnes à mobilité réduite à notre activité est l’intérêt majeur. Ces pratiquants pourront ainsi découvrir l’activité, voire se lancer dans une formation de pilote. Il existe des stages spécifiques pour ce public ; 

- la pratique en fauteuil est facilement médiatisable. C’est une vitrine supplémentaire pour le parapente qui aura un impact sur les personnes étrangères à ce sport. Le parapente est une activité peu répandue qui a besoin d’une vitrine pour se faire connaître et perdurer. La pratique est beaucoup plus restreinte que dans les Alpes. Nous avons donc besoin du soutien des collectivités et des médias ;

- un film comme “Intouchable” fait changer la vision du handicap pour les valides, mais aussi pour les personnes à mobilité réduite elles-mêmes. Ces dernières sont de plus en plus nombreuses à prendre conscience de leur accessibilité à des sports comme le nôtre. Mais cela ne sera possible qu’avec le soutien des collectivités locales et des associations.

Le site du puy de Dôme vient d’obtenir le label “Grand site de France” et postule pour entrer au “patrimoine mondial de l’UNESCO”. L’accessibilité au Panoramique des Dômes est prévue pour les personnes à mobilité réduite (accueil, sanitaires, équipements). L’ensemble des aménagements du site est une réelle opportunité. Les fauteuils roulants traditionnels sont aux portes des décollages depuis juin 2012.



Le Site du Puy de Dôme :



Le volcan du Puy de Dôme est un site privilégié pour la pratique du parapente. Son atout réside dans sa topographie. En effet, c’est un relief culminant un plateau. Il n’est jamais sous la turbulence d’un autre volcan. Il présente donc autant d’aires de décollage “au vent” que d’orientations géographiques.

En 2009, le Conseil Général du Puy de Dôme a entrepris de modifier l’accès à la cime du volcan et a choisi une nouvelle solution technique. Cet important aménagement présente de nombreux atouts, notamment une accessibilité toute l’année. L’usage par des publics à mobilité réduite est donc automatiquement amélioré et privilégié.



Le Panoramique des Dômes


- améliore les conditions de sécurité sur la route la plus pentue du département, classée route « à risques » par l'Etat. Pour cette raison, en 2007, l'accès a été interdit aux camping-cars et véhicules de transport en commun dépassant 19 personnes, à l'exception de ceux transportant des personnes à mobilité réduite ;

- préserve l'environnement. Le Panoramique des Dômes fonctionnera à l'électricité ; l'énergie d'une rame descendante couvrira 50 % des besoins d'une rame montante ;

- renforce l'attractivité touristique du site et du département en offrant un accès au sommet toute l'année, en toute sécurité. Les visiteurs pourront profiter du restaurant et de la vue imprenable sur la chaîne des Puys ; 

- le matériel choisi, en plus d’être fortement sécuritaire et peu énergivore, répond aux impératifs suivants :

- offrir une capacité de transport jusqu’à 1200 personnes/h/sens (avec l’ensemble des rames),
-  offrir une vue panoramique des paysages depuis l’intérieur,
-  être accessible aux personnes à mobilité réduite et/ou poussettes,
-  disposer d’un wagon plateau pour le transport de matériels divers.





L’arrivée du train en juin 2012 permet aux personnes à mobilité réduite d’accéder au sommet de manière facile et rapide.

Les aménagements et chemins de ronde du sommet datent de 2007. Les cheminements du public ont donc été repensés afin de canaliser les flux, éviter l’érosion due aux nombreux visiteurs et permettre l’accès des fauteuils. De même, les locaux et sanitaires répondent aux exigences d’accueil de tous les publics. C’est donc un environnement confortable et accessible, mais nécessaire, qui permet de faire venir des publics à mobilité réduite.








Le Matériel  :


Les besoins en matériels sont réels dans le puy de Dôme. 

Depuis 2007, nous avons cherché à nous former à cette pratique. Après quatre annulations, c’est en septembre 2011 qu’un stage de formation a pu être organisé dans le Puy de Dôme. Huit pilotes ont été formés avec des voiles et des fauteuils de la Fédération Française de Vol Libre (FFVL).



Concernant le fauteuil, un modèle s’est démarqué des autres et nous a semblé très satisfaisant. Notre choix se porte sur un fauteuil biplace avec freins. Ce modèle répond à la demande actuelle. De plus, la présence de freins permettra de l’utiliser en école ou en vol solo. Il s’agit du fauteuil “Handivol” de Back Bone. Son poids est un avantage, puisqu’il est moins lourd. Il est le seul fauteuil fabriqué en acier aéronautique, ce qui le rend plus solide à l’épreuve du temps et des chocs. L’absence d’axe de roue traversant le fauteuil sur les roues arrière est un atout pour le pilote amené à courir derrière. Ses larges poignées latérales présentent une sécurité en cas de renversement et une prise plus aisée pour l’orientation au roulage. Enfin, la présence de freins permet une réelle autonomie pour l’accès du non valide à la pente du décollage. De plus, ce fauteuil devient utilisable pour un pilote autonome ou en apprentissage solo.










Bureau et membres de l’association.

PRESIDENT :
  Bernard Mathias : Conseiller technique ADAPEI 63, trésorier Handisup

TRESORIER :
  Greil Philippe : Directeur de l’Association IRIS63, Vacances, Sport - Loisirs Adaptés 

ADHERENTS déjà  impliqués dans le secteur du handicap :

- Bardon Yves : Directeur ADAPEI 63

- Bazelle Yves : Bénévole pour l’association Chorus sport adapté loisirs 

- Bazelle Xavier : instructeur ulm, parapente , pilote montgolfière

- Bourgeade Frederic : instructeur parapente, pilote montgolfière

- Bourneton Dorine : première femme pilote avion paraplégique

- Boyer Carole : Langue des signes

- Chalmin Adrien : capitaine de  l’équipe de l’ASM et de l’équipe de France rugby fauteuil.

- Chambriard Eric : bénévole pour handisup
- Darnay Charles

- Harre Sebastien : moniteur parapente, responsable régionale formation a la ligue Auvergne de vol libre
- Lebreton Clotilde :  Benevole ADAPEI 

- Taillandier Michel : Bénévole pour l’association Handi Cap Evasion (association permettant à des personnes handicapées physiques et à des personnes valides de partager une activité de randonnée pédestre en pleine nature et en montagne, grâce à un fauteuil roulant tout terrain : la Joëlette)

- Theillard Sandrine, Bénévole pour l' AFM ( l’association française contre les myopathies )



Le Ciel Pour Tous à une Marraine et un Parrain en or : 


DORINE BOURNETON 





Originaire du Massif Central, Dorine voit sa vie basculer à l’âge de 16 ans, dans un accident d’avion qui la laisse paraplégique. Mais, cela n’entame ni sa rage de vivre, ni sa détermination à voler. Quatre ans plus tard, elle devient pilote la première femme pilote au Salon du Bourget  paraplégique. 

ADRIEN CHALMIN 


  
Jeune espoir du rugby auvergnat, il voit sa carrière brisée, suite à un choc pendant un match. Adrien perd l’usage de ses deux jambes. Mais, rien n’entame sa passion du sport. Il est aujourd’hui capitaine de  l’équipe de l’ASM et de l’équipe de France rugby fauteuil. (JO Londres 2012)



Partenaires et Soutiens : 

- Handi-Sup Auvergne (étudiants en situation de handicap)
- Iris 63 (promotion des activités de vacances, de sport et de loisir en faveur des personnes handicapées           mentales de tous les âges)
- Direction Départementale de la Cohésion Sociale, de la Jeunesse et des Sports 
- Ligue d’Auvergne de Vol Libre 
- Comité Régional Olympique et Sportif d’Auvergne (CROS) 
- Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi  d’Auvergne (DIRECCTE)
- Conseil Régional Interfédéral des Sports Aériens (CRISA)
- Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne
- TC Dôme (société gestionnaire du site du puy de Dôme)
- Conseil Général de Puy de Dôme
- Conseil Régional d’Auvergne 
- Office Municipal des Sports de Clermont-Ferrand 
- Handi Cap Evasion (organisme permettant à des personnes handicapées physiques et à des personnes valides de partager une activité de randonnée pédestre en pleine nature et en montagne, grâce à un fauteuil roulant tout terrain : la Joëlette) 




ANNEXES  ( à venir prochainement ) 

Attestations de formation
Dossier fauteuil Handivol
Réunion de concertation CG63 aménagement des pentes
Compte rendu formation FFVL









Aucun commentaire:

Publier un commentaire